Comment investir sur les marchés financiers ?

investir en bourse

Investir sur les marchés financiers est une excellente idée. Mais, avant de se lancer, il est essentiel de bien se renseigner en amont afin de maximiser ses chances de rentabiliser son investissement. Tout de suite, nous faisons le point.

Qui peut investir sur les marchés financiers ?

L’investissement sur les marchés financiers est accessible à tout le monde. Particuliers, entreprises, banques, fonds de pension, compagnies d’assurance…, toutes ces entités peuvent acheter et vendre des actions ou parts du capital d’une société cotée en Bourse. Vous souhaitez faire fructifier votre épargne ? Investir sur les marchés financiers est une bonne option.

Comment investir sur les marchés financiers ?

Pour investir sur les marchés financiers, vous devez avant tout choisir votre banque ou votre courtier en ligne, aussi appelé intermédiaire financier. Celui-ci pourra alors vous permettre d’avoir accès à de nombreuses actions à acheter. L’avantage de passer par un courtier (comme notamment le courtier XTB), c’est que vous pourrez avoir accès à un très grand nombre d’actions internationales et à des plateformes de trading sophistiquées.

Quelles applications permettent d’investir sur les marchés ?

xtb en ligne

De nombreuses courtiers en ligne et applications permettent d’investir sur les marchés financiers. C’est le cas, par exemple, de :

  • Capital.com : bon outil d’aide au trading destiné aux traders novices et plus expérimentés. Courtier proposant des actifs financiers très diversifiés.
  • eToro : application boursière et courtier dédié au trading social.
  • MetaTrader 4 et 5 : excellent outil d’analyse technique.
  • Degiro : application Bourse et courtier pour les actions et ETFs.
  • Courtier XTB : application et courtier pour le trading sur actions et produits dérivés
  • Trading 212 : application et courtier pour trader les actions physiques.
  • IG : outil d’aide au trading et courtier pour trader des produits financiers internationaux.

Toutes ces différentes applications et courtiers, très pratiques, permettent de :

  • Investir sur les marchés financiers depuis son Android ou iOS ;
  • Suivre les tendances de la bourse en temps réel ;
  • Faire une bonne analyse technique et graphique ;
  • Gérer soi-même son portefeuille d’actions ;
  • Etc.

Comment définir sa capacité d’investissement ?

Pour définir votre capacité d’investissement, vous devez tenir compte de vos revenus annuels, de la somme de votre épargne disponible et de vos dépenses. Des outils en ligne, tels que le simulateur, vous permettent d’estimer, en quelques clics, le montant que vous pouvez investir sur les marchés financiers par mois ou par an.

Quels sont les risques des investissements sur les marchés ?

courbes bourse valeurs

Les investissements sur les marchés comportent un certain nombre de risques qu’il est important de connaître avant de se lancer. Les risques liés à l’investissement sont en général de 6 ordres :

  • Le risque de taux d’intérêt : le risque de taux d’intérêt désigne l’impact négatif que pourraient avoir les variations de taux d’intérêt sur la valeur d’une obligation ou d’une action. En effet, une augmentation des taux d’intérêt de marché conduit à une baisse du prix des obligations et, parfois, du prix des actions.
  • Le risque de marché : le risque de marché est un risque lié à l’évolution des valeurs financières et cours des actifs. Il est induit par divers facteurs macroéconomiques comme les lois et réglementations ou les réformes de lois fiscales. En clair, la valeur de vos investissements financiers peut diminuer à cause d’une variation de conjoncture nationale ou mondiale.
  • Le risque de prix : le risque de prix, quant à lui, concerne les fluctuations continuelles que la valeur de vos investissements est susceptible de connaître. Diversifier son portefeuille d’actions est l’un des moyens de réduire ce risque.
  • Le risque de change : c’est le risque que font courir à vos investissements les changements des taux de charge. Il menace notamment les investisseurs qui ont investi dans des devises étrangères. En cas de diminution (par rapport à votre devise de référence) de la valeur des devises dans lesquelles vous avez investi, le montant que vous devez percevoir diminue également après la conversion dans votre devise locale.
  • Le risque de liquidité : le risque de liquidité est corrélé à l’absence de liquidité sur le marché. Lorsqu’il est constaté, les instruments financiers (actions, obligations…) s’achètent et se vendent difficilement sur le marché. Conséquences : le prix des instruments chute, le spread (écart achat/vente) est faible, les volumes échangés sur le marché sont réduits.
  • Le risque de crédit : c’est la probabilité que l’entreprise, l’état ou le pays dans lequel vous avez investi ne soit plus capable de respecter ses obligations de paiement. Par exemple, si vous avez placé votre épargne dans une obligation, vous ne percevrez pas de coupon, votre investissement perd de la valeur.

Avant de vous proposer un investissement sur les marchés, votre intermédiaire financier vous aidera d’abord à définir votre profil d’investisseur :

  • Profil prudent : pour les investisseurs qui ne souhaitent pas prendre de risque, quitte à sacrifier le rendement.
  • Profil modéré/neutre/équilibré : pour les investisseurs qui souhaitent prendre un risque modéré.
  • Profil dynamique : pour les investisseurs qui tolèrent le risque.

Investir sur les marchés financiers est l’une des meilleures façons d’optimiser les perspectives de performance de son épargne. Grâce aux applications boursières et à l’accompagnement des courtiers en ligne, il est aujourd’hui aisé d’acquérir des actifs financiers et de les gérer soi-même. Cette démocratisation de l’investissement boursier, bénéfique à tous égards, est une aubaine pour les nouveaux investisseurs qui souhaitent eux aussi tirer profit des avantages du monde de la Bourse, tout en étant conscient des différents risques.

Article précédentCombien coûte un mariage ?
Article suivantPaiement différé : fonctionnement, avantages et inconvénients
Ancien responsable d'unité d'un back-office au siège d'une banque, j'ai décidé de consacré une partie de ma retraite à informer toute personne à la recherche d'information dans le cadre de la gestion de son argent.