Comment les nouvelles FinTech changent le paysage des courtiers en ligne traditionnels ?

trading en ligne

Les nouvelles technologies ont impacté la plupart des secteurs. La finance ne fait pas exception. Les FinTech investissent le domaine du trading en ligne et rebattent les cartes du secteur. Avec un succès tel qu’ils changent le paysage des courtiers en ligne traditionnels. Quels impacts les FinTech ont-elles sur le courtage en ligne ? Présentation.

Qu’est-ce que les nouvelles FinTech ?

Le terme FinTech fait référence aux entreprises de la finance qui utilisent largement les nouvelles technologies : applications mobiles, intelligence artificielle… Leur activité s’exerce en ligne. Le recours à cette digitalisation vise à gagner en efficacité et à rendre les prestations de trading en ligne plus abordables, accessibles au plus grand nombre, tant sur le plan financier que sur la compréhension du fonctionnement de l’activité déployée.

Les nouvelles FinTech s’intéressent à diverses activités en lien avec la finance. Dont le courtage en bourse. Dans ce domaine, elles s’appuient sur les technologies modernes pour gagner en réactivité, notamment lors de la passation d’ordres de vente ou d’achat. Aussi, elles prétendent annuler les commissions facturées par les courtiers traditionnels.

Trader via les Neo-courtiers en bourse : les avantages

trading en ligne

Ceux que l’on appelle les néo-courtiers en ligne entendent donc modifier durablement le visage du courtage traditionnel. Le nombre d’opérateurs sur le secteur du trading en ligne se développe et chacun d’eux continue à innover. Pour les investisseurs en bourse, qu’il s’agisse de traders avertis ou débutants, les avantages sont nombreux par rapport au courtage en ligne traditionnel.

Des courtiers à 0 % de commission

L’une des différences les plus remarquées avec le mode de fonctionnement des courtiers en ligne traditionnels vient du fait que les nouveaux FinTech boursiers ne facturent pas de frais de commission.

Pour l’investisseur en bourse, cela permet de trader pas cher en réalisant des économies substantielles.

En effet, avec le courtage traditionnel en ligne, différentes natures de frais s’appliquent sur à un portefeuille.

Une commission est facturée sur les ordres passés. Elle s’exprime en pourcentage. Chez certains courtiers, ces frais peuvent représenter jusqu’à 10 € par ordre.

Un droit de garde est aussi facturé. Il rémunère le prestataire pour conserver les titres acquis. Son montant dépend du nombre de titres détenus ou de leur valeur globale.

Les traders qui utilisent le service de paiement différé laissent le soin à leur prestataire d’avancer les fonds à investir. Ce service a un coût, récupérés par l’application de la commission de règlement différé.

Avec les nouvelles FinTech, il n’y a donc pas ou très peu de frais sur les passages d’ordre ni de droits de garde.

Selon le choix du trader, les économies réalisées peuvent être conservées ou elles-mêmes investies en bourse, avec à la clé la perspective de belles plus-values.

À noter que sur certaines places de marché étrangères, des frais obligatoires sont prélevés.

Des applis FinTech

trading en ligne etoro
@Ralf Liebhold Shutterstock.com

Les courtiers FinTech promettent de trader facilement grâce aux applis mobiles dédiées. Chacun des opérateurs a développé son appli autour d’une ergonomie intuitive.

Grâce à ces outils, les services des nouvelles FinTech deviennent accessibles sur tous les appareils : pc, smartphone, tablette. Cela permet de gagner en réactivité, en pouvant vérifier l’évolution de la valeur des titres en direct.

Sachant que la bourse est parfois très volatile, cela aide à prendre de bonnes décisions pour la gestion de son portefeuille. Et de profiter des valeurs basses pour acheter et des valeurs hautes pour vendre.

Des prestations pour tous

Quel que soit son profil d’investisseur, il est possible de passer par une plateforme FinTech pour passer ses ordres en Bourse. La simplicité du système et sa quasi gratuité attirent des particuliers peu familiers du monde de la bourse comme des traders avertis avec de gros portefeuilles d’action ou d’EFT.

Tous peuvent profiter de suggestions, selon leurs précédentes opérations et les tendances des traders les plus expérimentés.

Les sommes à investir dans des titres boursiers peuvent être bien moindre que les montants planchers qu’imposait le trading traditionnel. Certaines FinTech plafonnent d’ailleurs l’investissement par action.

Accéder aux places boursières mondiales

En un clic, il devient possible d’accéder aux places boursières mondiales depuis l’application mobile de sa FinTech. Cela ouvre de plus grandes opportunités et permet d’investir aussi selon les taux de change en vigueur. Lequel peut être vérifié en un clic sur le net.

Actions et ETF

En plus de donner accès aux principales places de marchés mondiales, les FinTech permettent des transactions sur différents produits : les actions, des parts d’actions ou des ETF (Exchange Traded Funds, qui sont des trackers, des fonds d’investissement). Les portefeuilles boursiers peuvent ainsi être diversifiés pour limiter les risques.

Face au succès rencontré par ces nouveaux arrivants sur le secteur, de nombreux courtiers traditionnels en ligne tentent de se calquer sur le modèle des FinTech. Ce qui profite aux traders, qui peuvent boursicoter à moindre frais et en toute simplicité.