Comment bien déclarer ses revenus locatifs Airbnb ?

comment déclarer revenu locatif air bnb

Vous possédez un bien immobilier que vous souhaitez louer temporairement sur les sites spécialisés comme Airbnb. Comme pour un bail de location plus traditionnel, les revenus issus de la location de vos biens immobiliers est soumise à un impôt, que vous devez déclarer annuellement aux autorités compétentes.

Les revenus locatifs qu’est-ce que c’est ?

Est considéré comme un revenu locatif chaque revenu dont vous bénéficiez grâce à la mise en location d’un bien immobilier. Il peut s’agir, d’une maison, d’un appartement ou encore d’un mobile-home. En France, les revenus issus de la location d’un bien sont soumis aux impôts, au même titre que vos revenus salariés.

On distingue deux types de revenus locatifs en France. L’un concerne les locations meublées tandis que l’autre concerne les biens non meublés. Dans le cadre d’une location sur Airbnb, les biens mis à disposition des consommateurs sont meublés, ils sont donc soumis au régime fiscal des revenus locatifs de bien meublés. On comprend d’ailleurs pourquoi certains peinent à bien remplir leur déclaration de revenus locatifs et se posent de nombreuses questions au niveau du régime fiscal à privilégier. Nous verrons plus tard, quelles sont les possibilités pour se faire aider et maximiser son retour sur investissement.

Les règles d’imposition des biens meublées

immobilier revenu locatif

Les recettes locatives issues d’une location meublée, comme dans le cadre d’une prestation Airbnb, sont imposées dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux, et sont soumises à l’impôt classique sur le revenu. Deux régimes s’offrent alors à vous pour déclarer vos revenus locatifs :

Le régime micro-BIC, qui prévoit une imposition sur 50 % des revenus locatifs. Pour pouvoir bénéficier de ce régime, la somme totale issue des loyers de la location sur l’année doit être inférieure à 72 500 euros. C’est un régime simplifié qui s’applique automatiquement lorsque vous déclarez ce type de revenu. Bien qu’il semble intéressant au premier abord, ce type de régime ne prend pas en considération les charges liées à l’entretien de votre maison et à l’accueil de vos locataires.

Le régime BIC réel simplifié prévoit une imposition totale des recettes locatives, en déduisant la totalité des charges et des amortissements liés à la location de votre bien. Ces charges peuvent être dues à la réalisation de travaux de rénovation, d’achats de nouveaux meubles, mais également des frais de gestion, des assurances et des taxes.

comment déclarer charges revenu locatif travaux

Ce régime prévoit aussi la déduction des charges liées à l’acquisition du bien, c’est ce qui le rend aussi intéressant. Tant que vous amortissez votre investissement immobilier, toutes les dépenses liées au remboursement de ces charges sont exonérées d’impôt.

Attention, lorsque vous choisissez l’un de ces deux régimes pour déclarer vos recettes locatives, vous êtes tenu de conserver ce dernier durant trois ans minimum. Généralement, il faut privilégier le régime d’imposition réel si les charges liées à votre location représentent 30 % ou plus des recettes dont vous bénéficiez grâce à la location de votre bien durant les trois prochaines années.

Condition d’exonération

Certains loyers, considérés comme « raisonnables » et issus de la location de la résidence principale du propriétaire, ne sont pas imposables sous certaines conditions. Le montant du loyer proposé à la location ne doit pas excéder 184 euros du mètre carré par an à Paris. Cette somme descend à 135 euros du mètre carré par an dans les autres régions de France.

Si le logement n’est pas la résidence principale du locataire, le montant annuel des loyers issus de la location ne doit pas excéder la somme de 760 euros par an.

Comment bien les déclarer ?

Il est souvent difficile de lister et calculer l’intégralité des charges liées à votre logement, pour choisir le meilleur régime fiscal. Aujourd’hui, grâce au développement de nouvelles applications, la déclaration de revenus locatifs est facilitée. En effet, il est possible de déclarer ses revenus au régime le plus adapté, en étant accompagné pour la déclaration des charges.

quel regime fiscal location meublée

Ces applications calculent les charges liées à votre logement en centralisant vos différents documents et en calculant le coût des amortissements et des charges liés à votre bien. Vous n’avez qu’à transmettre les informations et ces derniers vous orientent vers le régime fiscal le plus intéressant pour les trois prochaines années.

Tekap est une application qui aide à déclarer ses revenus de location en ligne sous le régime réel. Grâce à cette application, vous pouvez centraliser tous vos documents et calculer les amortissements. Tekap simplifie les déclarations et permet même d’économiser sur vos impôts.

Les documents à transmettre sont principalement des factures et des avis d’échéance pour des emprunts. Une fois le meilleur régime fiscal sélectionné, vous préparez ensemble les documents officiels pour la déclaration de votre revenu imposable.

Si vos charges représentent une part trop faible des revenus potentiels issus de votre offre Airbnb, vous serez dirigé vers un système micro-BIC avec abattement forfaitaire. Si, en revanche, la part des charges est assez importante sur les trois prochaines années, vous serez dirigé vers un régime réel et vous serez accompagné pour la déclaration de tous vos frais et vos charges d’exploitation.

Vous savez désormais comment déclarer vos revenus locatifs issus de vos annonces Airbnb. Ces dernières sont considérées comme des bénéfices commerciaux et non des revenus fonciers et sont donc soumises au régime réel. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un spécialiste pour trouver la fiscalité la plus adaptée à votre situation et votre bien.

Article précédentPourquoi une assurance emprunteur pour un achat immobilier ?
Article suivantHausse des taux de crédit immobilier : on fait le point
Ancien responsable d'unité d'un back-office au siège d'une banque, j'ai décidé de consacré une partie de ma retraite à informer toute personne à la recherche d'information dans le cadre de la gestion de son argent.